Rappel immédiat et gratuitÉtude personnalisée

Nouvelle isolation maison : changez votre vie !

Vous souhaitez changer l’isolation de votre maison, et ainsi profiter d’un excellent confort thermique tout en réalisant des économies ? De multiples solutions d’isolation aux performances énergétiques remarquables existent afin de supprimer les déperditions de chaleur. Mais avant de vous lancer dans ces travaux de rénovation, il est opportun de faire un tour d’horizon des isolants efficaces pour votre maison.
Quelle isolation thermique choisir ? Devez-vous commencer par l’isolation des combles, l’isolation des murs ou encore l’isolation de la toiture ? Quelles sont les réglementations thermiques nécessaires pour bénéficier d’un crédit d’impôt ? Autant de questions légitimes auxquelles nous allons répondre désormais pour allier confort et économies.

Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.

Pourquoi changer l’isolation de votre maison est bénéfique ?

Une maison bien isolée et rénovée : la combinaison parfaite !

Si les intérêts d’isoler sa maison paraissent évidents, il est bien souvent plus délicat d’envisager un changement d’isolation lorsque l’on a déjà investi plusieurs années auparavant dans ce domaine. Pourtant, la qualité des isolants n’a cessé de progresser ces dernières années. De nouvelles techniques d’isolation sont apparues, et les isolants anciens sont devenus obsolètes.

 

Changer l’isolation de votre logement est bénéfique à plus d’un titre. Commençons par la toiture : jusqu’à 30% des déperditions de chaleur et d’énergie se situent au niveau du toit. Un gouffre ! Avec une mauvaise isolation des rampants de la toiture, par exemple en laine de verre, vous chauffez presque pour rien puisque la chaleur s’échappe. Résultat : vous augmentez le chauffage, donc votre consommation, donc votre facture de chauffage. Un cercle vicieux, d’autant que cela ne fait qu’accentuer les différences de température entre les pièces. Autant dire que dans le cas d’une mauvaise isolation des rampants, vous ne pouvez pas bénéficier d’un bon confort thermique dans votre logement.

 

Continuons avec les combles perdus : si vous n’utilisez pas vos combles ou si ceux-ci sont inexploitables pour plusieurs raisons, il est de bon ton d’isoler le plancher via une isolation par soufflage. La qualité de cette isolation thermique est reconnue pour son efficacité. Les ponts thermiques sont nettement réduits, vous permettant là aussi de réaliser de fortes économies d’énergie si la résistance thermique est atteinte (ce qui permettra par la même occasion de bénéficier du crédit d’impôt en vigueur). Comme pour tous les bons isolants, l’étanchéité à l’air est totale et l’isolation phonique excellente. Des combles mal isolés engendrent des dépenses d’énergie supplémentaires par rapport à des combles dont l’isolation est efficace. D’où l’intérêt d’y remédier au plus vite.

L’isolation des murs revêt également une importance capitale. En laissant passer les ponts thermiques, les murs ne retiennent pas la chaleur présente dans votre maison, ce qui ne fera qu’augmenter vos dépenses énergétiques pour maintenir un bon confort thermique. L’isolation des murs, également appelée isolation extérieure, offre de surcroît des performances énergétiques remarquables. De plus, l’isolation extérieure peut contribuer bien souvent à rénover la façade de votre logement.

Quels sont les différentes techniques d'isolation pour ma maison ?

fleche bleue

1. L'isolation des combles perdus

combles perdus isolés par soufflage de laine de roche

Comme évoqué dans les lignes précédentes, l’isolation des combles perdus est capitale pour réduire fortement sa facture énergétique. Pour ce faire, certains isolants font indiscutablement référence sur le marché. À l’image de la laine minérale d’origine naturelle Mr Wool qui côtoie d’autres isolants comme la ouate de cellulose, la laine de coton ou encore la laine de verre.

Comment isoler efficacement ses combles perdus ? En apparence, c’est simple : il suffit d’isoler via la méthode de soufflage (et à l’aide d’une machine à souffler spéciale) la surface du plancher. La dépose de l’ancienne isolation est dans tous les cas nécessaire.

Cependant, cette technique requiert des compétences professionnelles évidentes. Tout d’abord, si les combles ne sont pas accessibles depuis un escalier ou tout autre accès par la maison, les techniciens devront intervenir directement via la toiture. Dans ce cas, une trappe d’accès à travers la couverture devra être effectuée, nécessitant notamment des règles de sécurité drastiques. Et, vous en conviendrez aisément, il n’est pas donné à tout le monde de créer une trappe d’accès tout seul directement depuis la toiture.

Cette étape résolue, place aux conditions d’application. Afin de bénéficier du crédit d’impôt, il faut impérativement qu’au moins 32 cm soient répartis sur la surface de façon à former une couche épaisse sur laquelle viendront se heurter les déperditions de chaleur. Avec ces 32 cm, la résistance thermique de R ≥ 7 sera atteinte (c’est le cas pour l’isolant Mr Wool), ouvrant vos droits au crédit d’impôt.

Une fois appliquée, l’isolation des combles est efficace immédiatement : fini les ponts thermiques qui vous font consommer plus d’énergie ! À noter qu’un isolant mince, généralement d’une épaisseur n’excédant pas 2 cm, peut être installé sous les rampants de la toiture pour isoler totalement vos combles perdus. De plus, cet isolant renforcera encore davantage l’étanchéité à l’air des combles. Un énième argument pour ne plus avoir de combles perdus mal isolés.

2. L'isolation en rouleau sous toiture

La toiture arrive généralement en tête des déperditions de chaleur dans une maison. En effet, l’air réchauffé de la maison est plus léger que l’air frais. Résultat : l’air chaud remonte dans la maison, se dirigeant donc naturellement vers les combles et la toiture. D’où l’intérêt d’isoler la toiture avec un matériau efficace pour contrer ce phénomène physique, mettre fin aux ponts thermiques et pour réaliser, in fine, des économies d’énergies.

Comment isoler sa toiture ? Contrairement à l’isolation des combles, un accès directement par la maison est plus probable puisque les combles sont aménageables ou déjà utilisés. Mais dans certains cas, par exemple en l’absence de combles, une trappe via découvrement de la toiture est créée par les techniciens. L’épaisseur de l’isolant sera alors déterminée par l’espace disponible entre la toiture et les chevrons.

Puis l’isolant, prenons l’exemple d’une laine minérale présentée en rouleaux, est posé sous les chevrons de la toiture. La pose de l’isolation ne doit rien laisser au hasard car aucun pont thermique, lié par exemple à un léger “jeu” entre les rouleaux, ne doit avoir lieu. Si tel est le cas, une quantité d’air non négligeable trouvera son bonheur pour s’échapper de la toiture, ce qui limitera l’efficacité de l’isolation.

L’isolation en rouleau est éligible au crédit d’impôt à deux conditions (que vous connaissez déjà) : le professionnel que vous avez choisi doit être labellisé RGE et la qualité de l’isolant doit répondre aux réglementations thermiques requises par l’État. Si les deux conditions sont réunies, alors vous aurez droit au crédit d’impôt CITE à hauteur de 30%.

3. L'isolation thermique extérieure

L’isolation thermique extérieure (ITE), appelée aussi isolation des murs ou isolation de la façade, est réputée pour ses excellentes performances énergétiques, y compris pour ses qualités d’isolation phonique et acoustique. C’est pourquoi l’ITE est également éligible au crédit d’impôt CITE.

L’ITE se présente sous forme de panneaux de polystyrène fixés sur la façade. Un enduit est ensuite appliqué pour la finition de l’installation. L’épaisseur des panneaux isolants collés sur le mur de la façade oscille entre 4 et 14 cm. Là aussi une résistance thermique minimale doit être atteinte pour bénéficier du crédit d’impôt.

Quels sont les avantages de l’isolation thermique extérieure ? Tout d’abord ses performances : elle est reconnue comme étant le type d’isolation le plus efficace. C’est possible grâce à son excellent taux de déphasage thermique, qui limite (selon son efficacité bien sûr) les variations de température au sein d’un logement. Pour faire simple, si vous n’avez pas ou très peu de variations de températures dans votre maison selon que l’on soit la nuit ou le jour (ou selon qu’il fasse froid puis chaud dans la même journée), alors cela signifie que votre déphasage thermique est très bon. Tout ceci provient de la qualité de votre isolation, l’isolation extérieure en particulier.

Hormis ce confort thermique agréable, l’isolation thermique extérieure ne vient pas empiéter sur le moindre m² de votre surface habitable. Et pendant la durée du chantier, il n’y a pas d’incidence sur votre vie quotidienne étant donné qu’aucun travaux à l’intérieur de votre maison n’a lieu. Vous ne serez donc pas freinés par la pénibilité des travaux dans votre habitation, puisque précisément il n’y en aura pas !

chantier isolation thermique exterieure

4. Pensez au traitement de bois de charpente !

Lorsque vous réalisez une isolation sous rampants, le professionnel se doit de vérifier scrupuleusement l’état de vos bois de charpente. Des termites et autres xylophages peuvent y causer des dégâts considérables !

Dans un certain nombre de régions françaises, les travaux d’isolation concernant la toiture peuvent poser un problème avant même l’exécution du chantier. La cause : les termites, capricornes des maisons et toute la famille des xylophages peuvent infester vos bois de charpente, ce qui peut fragiliser l’édifice et la structure de votre maison.

Si une vérification annuelle est nécessaire, il est possible de ne pas distinguer précisément les dégâts, d’où l’importance de faire appel à un professionnel. En cas de signature pour un chantier d’isolation toiture, le professionnel doit dans tous les cas vérifier vos combles perdus. En effet, il est impératif de s’assurer de la solidité de la charpente puisque les ouvriers sont amenés à travailler dans les combles ou via une trappe d’accès par découvrement de votre toiture.

S’il y a infestation (et sachant que les colonies de termites et xylophages peuvent très vite se compter en dizaines de milliers), un traitement de bois curatif sera nécessaire avec l’injection d’un produit spécial à travers le bois qui éradiquera les nuisibles. En amont, un traitement de bois préventif peut être effectué afin d’éviter cette invasion.

traitement bois

Isoler ma maison : avec qui, à quel coût, avec quelles aides ?

Comment choisir le bon professionnel ?

Choisir le bon professionnel et les bons isolants pour changer ou réaliser l’isolation de votre maison est une procédure cruciale. De ces choix vont en effet dépendre la qualité de vos travaux de rénovation. Il ne faut donc surtout pas négliger cette étape !

 

Tout d’abord, vous devez vous assurer que le professionnel à qui vous faites appel est bien agréé RGE (Reconnu garant de l’environnement). Ce label a deux objectifs : il est délivré aux entreprises sérieuses qui ont notamment suivi une formation spécifique aux techniques de pose d’isolation, et il permet aux particuliers d’ouvrir leurs droits au crédit d’impôt CITE (Crédit d’impôt transition énergétique). Ce crédit d’impôt est par exemple de 30% sur les travaux d’isolation des combles perdus et d’isolation thermique extérieure (ITE), ce qui a donc un impact considérable sur le prix final des travaux ! Mais attention : pour bénéficier du crédit d’impôt, il faut que l’épaisseur de l’isolant soit suffisamment importante pour atteindre la résistance thermique nécessaire (R ≥ 7 pour l’isolation par soufflage des combles perdus par exemple). Ces dispositions ont été prises depuis la RT 2012 qui impose des performances énergétiques d’isolation nettement renforcées par rapport à la RT 2005.

 

Après vous êtes assuré de la labellisation RGE du professionnel, renseignez-vous sur la qualité de ses prestations précédentes. N’hésitez pas à demander des chantiers qui ont été réalisés par celui-ci, et jetez un petit coup d’oeil sur les avis Internet. Un excellent professionnel aura dans l’immense majorité des cas une bonne notoriété et une bonne réputation sur le web, même si les clients mécontents ont beaucoup plus tendance à donner leur avis que les clients satisfaits. En prenant cette donnée en compte, vous pouvez tout de même vous faire une idée sur le ressenti global de clients du professionnel à qui vous souhaitez accorder votre confiance.

Quels prix pour vos travaux de rénovation ?

Le prix final des travaux d’isolation est un point important. En effet, le budget n’est pas négligeable pour réaliser ce type de travaux de rénovation, et ce même si les avantages qui en découlent sont importants.

Pour déterminer si le prix de vos travaux d’isolation sera de 1 000 €, 2 000 €, 5 000 €, 10 000 € ou plus, de nombreux critères entrent en ligne de compte.

Avant toute chose, déterminez-vous un budget à l’avance ! Cela peut paraître évident mais cela vous donnera un cadre budgétaire. À vous de le respecter.

Les travaux d’isolation par l’extérieure (ITE) sont généralement les plus onéreux au départ mais leur efficacité est incomparable. Cependant, mis à part cette tendance, il est extrêmement difficile d’évaluer concrètement une fourchette de prix pour chaque type d’isolation. En effet, il y autant de professionnels que de prix pratiqués, mais aussi autant de professionnels que de qualités de prestation. Un conseil : comparez les entreprises que vous souhaitez solliciter et faites-vous une idée plus précise de leur professionnalisme. Sans perdre de vue qu’il est rare que l’entreprise la moins chère soit la plus efficace, et qu’un bon service après-vente doit être un critère essentiel dans le choix de votre entreprise.

Crédit d’impôt : comment fonctionne le CITE ?

Pour financer vos travaux de rénovation, de multiples aides existent, à commencer par le Crédit d’impôt transition énergétique (CITE) octroyé par l’État. À condition de remplir les critères nécessaires de performances énergétiques. Comment le CITE fonctionne-t-il concrètement ?

Alors que des rumeurs prévoyaient que le CITE allait être remplacé par un chèque énergie, le gouvernement a confirmé que, finalement, il n’en serait rien et que le CITE allait continuer sous sa forme actuelle. En échange de travaux améliorant les performances énergétiques de votre logement, l’État s’engage à vous reverser sous forme d’un crédit d’impôt de 30% du montant total de vos travaux de rénovation. Cette somme, non négligeable, n’arrive donc pas tout de suite sur votre compte : il faut attendre la déclaration fiscale de l’année suivante pour que cela s’applique. Pour cela, il est nécessaire de contacter votre centre des impôts à partir du 1er janvier afin de le déclarer en bonne et due forme avec tous les documents nécessaires.

Pour rappel encore une fois, le professionnel qui aura exécuté les travaux doit être labellisé RGE.Attention : il s’agit bien du professionnel qui a exécuté les travaux, donc si un sous-traitant est finalement intervenu chez vous alors que vous avez signé avec une autre entreprise, il doit lui aussi avoir le label RGE. Sinon vous pourrez dire au revoir aux 30% d’abattement fiscal sur votre prochaine déclaration d’impôts…

Demandez un devis personnalisé et gratuit

Confort et économies : une nouvelle vie dans votre maison !

1 / Votre projet

Habitez-vous en France métropolitaine ?

OuiNon

Votre habitation est :

MaisonAppartement


Âge de l'habitation ?

Êtes-vous propriétaire de l'habitation ?

OuiNon

Vos coordonnées







Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.



Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.

©2019 isoler-ma-maison.com - Conditions générales d’utilisation

Informations sur les champs obligatoiresMandatory field information

Veuillez noter que les réponses aux cases munies d’un astérisque sont obligatoires et nécessaires au traitement de votre demande. L’absence de réponse à un champ obligatoire est susceptible de compromettre le bon traitement de votre demande.

Les informations personnelles portées sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par la société BEN TOUCH DIGITAL Société A Responsabilité Limitée – 5 rue Gutenberg - 49130 LES PONTS DE CE. Nous ne traiterons ou n’utiliserons vos données que dans la mesure où cela est nécessaire pour assurer le traitement de vos demandes et pouvoir vous recontacter. Conformément à la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978 modifiée et au règlement européen 2016/279 du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de portabilité et d’effacement de vos données ou encore de limitation du traitement. Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez sous réserve de la production d’un justificatif d’identité valide exercer vos droits en contactant BEN TOUCH DIGITAL Société A Responsabilité Limitée – 5 rue Gutenberg - 49130 LES PONTS DE CE.

Enfin, nous vous informons de l’existence de la liste d’opposition au démarchage téléphonique Bloctel, sur laquelle vous pouvez vous inscrire (http://www.bloctel.gouv.fr/).

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?